Belle Ile Immobilier, votre agence immobilière de Belle Ile en mer

Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.

Sites naturels

Aiguille du Port Coton


Les aiguilles de Port Coton. Le peintre Claude MONET a révélé en quelques toiles célèbres la beauté fascinante de ces roches dentelées. Leur appellation vient de l'écume fouettée qui, par gros temps, forme de gros flocons mousseux semblables à du coton. 
 

 

 

Grotte de l'Apothicairerie

La Grotte de l'Apothicairerie est une vaste grotte marine, dans la commune de Sauzon, sur Belle-Île-en-Mer, formée par deux cavernes communicantes traversant de part en part une pointe rocheuse.
Elle a été nommée ainsi à cause des nombreux nids d’oiseaux, alignés régulièrement le long de ses parois, faisant penser à des pots de produits pharmaceutiques, comme ceux qui ornaient les échoppes des « apothicaires » autrefois. Ces nids ont disparu aujourd’hui, les oiseaux nichant là ont été décimés par une chasse « touristique » dont ils faisaient l’objet à la fin du XVIIIe siècle : on y amenait les touristes en barque depuis Sauzon, arrivés dans la grotte ceux-ci s’amusaient à y tirer des coups de fusils et à voir voler, affolés, les oiseaux qui y trouvaient refuge.
 

Les Grands Sables

La plage des Grands Sables de Locmaria est la plus grande plage de Belle Ile en Mer : 1,7 km et même 2 km si on ajoute la plage de Samzun, dans son prolongement à marée basse. C'est une des rares plages sans rochers, au sable clair et fin, plutôt rouge à l'entrée gauche (côté école de voile) grâce à la poudre de grenat. Pour les baigneurs, la partie surveillée se trouve à droite, vers le poste de secours. Les portes montrent comme un peu partout autour de l'île que les plages étaient les lieux d'invasion possibles puisque le reste est protégé par des falaises, et donc protégées par des murailles dont les vestiges sont encore bien visibles. Le fort La Ferrière qui surveille la plage est une autre trace de ce bastion qu'était l'île, aujourd'hui devenue lieu de détente. Un lieu protégé des vents d'ouest. C'est sans doute la plage qui suscite le plus de suffrages favorables de la part des familles et les mots qui reviennent le plus dans leurs commentaires sont ceux de "finesse" et de "douceur de vivre". 

 

Plage de Baluden

La plage de Baluden de Belle Ile en Mer est parfaite en seconde partie de journée, et surtout le soir quand toutes les criques sont plongées dans l'ombre. Sable fin qui, aux grandes marées rejoint celui de la grande plage d'Herlin. La température de l'eau est agréable grâce à l'important estran. On peut venir en voiture (petit parking) mais il faudra marcher un bon moment pour rejoindre la plage en contrebas. Le paysage est somptueux.

 

 

Plage de Donnant

La plage de Donnant est sans conteste un des grands sites naturels de l’île. Un ensemble de dunes avec l’anse de plus de 350 mètres, orientée plein Ouest qui s’ouvre sur le large. C’est l’un des plus beaux spots de surf.
Surveillée en juillet et août dans une zone délimitée par deux drapeaux bleus, il faut bien rester au milieu, car il y a des courants traîtres vers les rochers de part et d’autre.
A la marée basse les enfants s’amusent dans les nombreuses vasques laissées par la mer, à la marée haute, la plage se coupe en deux par un énorme rocher.
Deux accès sont possibles : Côté Bangor, par Petit-Cosquet ou côté Sauzon, par le menhir Jean. Dans les deux cas, parking en haut des rochers et des dunes et accès par le chemin.
L’arrière dune, qui s’avance d’un kilomètre à l’intérieur des terres, mesure, à certains endroits, plus de quarante mètres de hauteur. Ces fragiles édifices de sable se caractérisent par une très grande diversité de plantes, parfois rares, comme l’immortelle des dunes. Très employée dans les bouquets séchés, d’où son nom, elle dégage au soleil une forte odeur de safran. Ou encore les « pompons des dunes » une plante d’origine méditerranéenne qui s’y est bien acclimatée.

Plage de Kerel

L'aspect général de la plage de Kérel offre du sable jaune et fin, en pente douce, d'environ 750 mètres de longueur aux basses eaux, vers l'amont ce qui en fait la plage idéale pour les enfants. La plage passe pour une des plus chaudes de l'île.

 

 

 

 

Plage de Port Andro

Plage de Port Andro. Belle plage de sable jaune et d'eau claire, elle est orientée à l'est et très ensoleillée jusqu'en fin d'après midi. Elle attire un nombreux public pour la qualité de ses baignades et son abri du vent.

 

 

 

Plage de Port Maria

La plage de Port Maria est une plage de sable fin, orientée au sud-est. Elle est partagée en deux par une petite jetée basse, en pierre. A marée haute la plage rétrécit beaucoup. A marée basse au contraire elle offre une belle surface en pente douce.

 

 

 

 

Plage d'Herlin

La plage d’Herlin est délimitée par de hautes falaises, la ria a permis l'installation d'une belle plage de sable en forme d'éventail resserré vers la mer et ouvert aux vents d'ouest. A haute mer, l'avancée rocheuses au milieu de la plage la partage presque en deux. Elle est surveillée en juillet et août.

 

 

 

Pointe des Poulains

La pointe des Poulains est située à l’extrémité nord-ouest de Belle-Île-en-Mer, sur la commune de Sauzon. En breton « Beg-er-Bolenn » (la pointe des roches isolées) était le premier nom de la pointe, francisé en pointe des Poulains.
Dominé par un phare automatisé d'une portée de 23 miles, dont l'autonomie est assurée par des panneaux solaires, le site offre un panorama grandiose. 
Par temps clair, la vue s'étend jusqu'à l'île de Groix, Lorient et embrasse toute la baie de Quiberon.
 

Réserve Ornithologique de Koh Kastell

Ce site, devenu propriété du Conservatoire du littoral en 2000, est localisé sur la commune de Sauzon, a proximité du site de l'Apothicairerie. On peut découvrir la réserve ornithologique ainsi que la lande, les paysages et les nombreuses espèces animales et végétales qui l'habitent. La pointe du vieux chateau-Koh Kastell en breton- est une presqu'ile de 17 Ha utilisée par l'homme depuis l'âge de fer. Il en reste quelques vestiges (buttes) occupés par l'une des plus importantes colonies de Goélands bruns de France mêlés aux goélands argentés.Vous y découvrirez également les mouettes tridactyles, cormorans huppés, fulmars boréals, craves à bec rouge, pigeons bisets et aussi bruyères vagabondes et plantains carénés...D'un point de vue archéologique, vous reconnaitrez un éperon barré édifié à l'époque des Vénètes.